Rencontre – discussion “Quel accueil à nos frontières?”

Le-Courrier_stopexclusion_come-170602_fb

La Coordination contre l’exclusion et la xénophobie a le plaisir de vous inviter au restaurant La Réplique, le vendredi 2 juin 2017 à 20h30 à une rencontre et discussion avec

Lisa Bosia Mirra, députée tessinoise condamnée pour avoir aider des jeunes migrant-e-s à passer la frontière à Côme

Gwendoline Bauquis, étudiante en Master en Géopolitique à l’Institut Français de Géopolitique

Modération: Mohamed Musadak, journaliste le Courrier

Projection d’images de Côme prises par Tzivan Derveaux, photographe

Pour des questions d’organisation, nous vous remercions de nous confirmer votre présence à l’adresse info@stopexclusion.ch jusqu’au 31 mai 2017.


 

Côme, ville située à la frontière suisse à côté de Chiasso, représente depuis toujours un passage pour de nombreuses personnes qui souhaitent demander l’asile en Suisse et/ou se rendre plus au Nord.

Depuis une année environ, suite à de très nombreuses décisions de non entrées en matière (NEM) à la frontière suisse concernant des requérant-e-s d’asile notamment des mineur-e-s non accompagné-e-s, un campement de fortune s’est formé à côté de la gare de Côme.

Quelques centaines de personnes y campent régulièrement, parfois dans des conditions inhumaines. C’est le résultat tangible de la politique suisse en matière d’asile et en particulier de l’application aveugle des accords de Dublin. Cette situation est d’autant plus scandaleuse qu’elle touche des mineur-e-s pourtant protégé-e-s par des Conventions internationales, et même par l’implacable règlement Dublin derrière lequel se cache souvent l’autorité helvétique.

Heureusement, cette situation a aussi fait l’objet d’un immense élan de solidarité commun entre citoyen-ne-s suisses et italien-ne-s et entre de nombreuses organisations oeuvrant en faveur des personnes vulnérables des deux côtés de la frontière.

Lisa Bosia a été l’une des animatrices de cette solidarité, par sa présence continue et concrète en soutien aux migrant-e-s de Côme.

Cette soirée se veut à la fois une occasion de réflexion sur la politique d’asile et notamment d’accueil aux frontières, mais aussi, et surtout, une manifestation de solidarité envers Lisa et son association Firdaus, ainsi qu’avec le curé de Côme, Don Giusto della Valle et nombre de ses paroissien-ne-s, infatigables acteurs d’un accueil solidaire.

Lisa a été par ailleurs accusée et condamnée pour incitation à l’entrée illégale sur le territoire suisse pour l’aide qu’elle a apportée afin de réparer des actes odieux et illicites.

A nous de la soutenir, de soutenir ses combats, parce que la solidarité n’est pas un crime, la solidarité c’est une valeur, une nécessité.

Pour soutenir l’association Firdaus vous pouvez effectuer un don sur le CCP 17-78082-7 (stopexclusion) mention Firdaus.

Comments are closed.
Top